Aujourd'hui
la revue 
 S.U.R.R.
Résistance
Les Editions 
 surréalistes
Chrono
Les Amis
Chimères
Expos

Parmi les membres du Groupe de Paris du mouvement surréaliste :

André Bernard : né en 1937. Insoumis pendant et après la guerre d’Algérie : condamnation. 1964-1974 anime avec d’autres le groupe et la revue Anarchisme et non violence. 1975-1977 : pratique l’action directe syndicale pendant le conflit du Livre parisien : condamnations. Commence alors une activité de collage qui lui ouvre les portes du groupe surréaliste parisien. Publie parallèlement Potlachs, revues-non revues. Membre des comités de rédaction des revues anarchistes  Réfractions et Les Temps maudits . Poète et auteur de collages.

En plus des expositions collectives , a également participé à une exposition organisée par Hourglass avec Georges Lem, Guy Bodson, Sol et Gwen Diez.

Anny Bonnin : Rejoint le mouvement surréaliste à la fin des années quatre-vingts. Lit dans le marc de café les dessins qu’elle nous révèle.

Aurélien Dauguet : né en 1932, rejoint le mouvement surréaliste en 1968. Peintre et poète, collagiste, photographe, musicien, il vit à Criquebeuf sur Seine. Anime régulièrement une chronique dans Le Libertaire “ Anarchisme et cinéma ” (plusieurs articles sur les surréalistes et le cinéma). Passionné par les Indiens d’Amérique.

Expositions personnelles :
Au Junior klub de Prague
A Lyon avec Guy Girard
Au Havre, à Rouen etc.
A publié : Sables (éditions surréalistes)

Guy Girard : né en 1959 à Flamanville. Vit à Paris. Peintre et poète, il rejoint le mouvement surréaliste en 1990. A participé à La crécelle noire, Camouflage, Le Château-lyre, The Moment, Mordicus. Participe à l’Oiseau tempête.

A publié notamment :
Lapins de Merlin  (Camouflage)
Les Neiges carillonnantes (Camouflage)
La Diagonale du Père Lachaise, en complicité avec Marie-Dominique Massoni (Le Chemin de la cave).

Inventeur des anagraphomorphoses.

Nombreuses expositions personnelles et collectives en France et à l’étranger.

Participe régulièrement à des émissions à Radio Libertaire.

Jean-Pierre Guillon : né en 1943 à Rennes. Poète, collagiste, et pamphlétaire. Vit tantôt en Bretagne, tantôt à Paris. A rejoint le mouvement surréaliste au début des années soixante. Fondateur de l’association des amis de Maurice Fourré.

A publié entre autres :
Les Nuits du veilleur de nuit
Château d’os
Demoisellerie
Sade au musée de l’homme
Victor Maurice Paul Benjamin Péret et d’autres plaquettes aux éditions du Rose Hôtel.

Michaël Löwy :  né en 1938 au Brésil, il rejoint le mouvement surréaliste en 1975. Essayiste, collagiste, militant,  il vit à Paris.

A publié de multiples livres notamment :
La théorie de la révolution chez le jeune Marx. Maspéro
Dialectique et révolution . Anthropos
Le Marxisme en Amérique latine. Maspéro
Rédemption et utopie. PUF
Révolte et mélancolie, avec Robert Sayre. Payot

Marie-Dominique Massoni : née en 1947 en Corse. Vit à Paris. Poète et créatrice d’objets. Rejoint le mouvement surréaliste en 1978.

Directrice de publication de la revue S.U. RR.

Nombreux textes de présentation d’amis surréalistes (ainsi en coll. Avec B. Schmitt. Jan Svankmajer MAC Strasbourg). Conférences sur le mouvement surréaliste hier et aujourd’hui.

A publié notamment :
Sans message. Lithographies de Jorge Camacho. M. Cassé.
Limaille, L’Entrée et la sortie. Ed du Genévrier.
Tout filet perdu. Haldernablou
La diagonale du Père Lachaise. (avec son complice Guy Girard)
Foi de canaille et colonne d’air. L’Umbo

A participé à l’ouvrage collectif : Qui veut noyer son chien (Ringolevio) en soutien à Antoine  Soriano.

Evi Möchel : Née à Hombourg (Allemagne). Vit à Vienne (Autriche). Photographe et dessinatrice en 3D. Rejoint le mouvement surréaliste en 1998. Travaille à mettre à jour avec Pierre Petiot les jeux du désir et du rêve en utilisant le support informatique.

Exposition personnelle  actuellement en Allemagne.

Dominique Paul : Vit en banlieue parisienne. Poète et créatrice d’objets. Rejoint le mouvement surréaliste en 1993. Anarchiste et passionnée d’hermétisme (textes dans Analogon ).

 

Marianne Van Hirtum : (1935 -1988 ) Peintre, créatrice d’objets, poète.

A publié notamment
Poèmes pour les petits pauvres  - Seghers 1953
Les Insolites - Gallimard
La Nuit mathématique - Rougerie
Les Balançoires d’Euclide – Rougerie
Le Papillon mental - Rougerie

Expositions collectives entre autres au Ranelagh (1970), Marvellous freedom à Chicago (1976), Le Collage surréaliste, la Peinture surréaliste au Triskèle (1978)

Exposition en hommage à son œuvre à Paris – Hourglass 1992

Michel Zimbacca : né en 1924. Poète, peintre et cinéaste. Rejoint le mouvement surréaliste en 1949. Vit à Paris.

Il a réalisé :
Square du temple
L’Invention du monde
en coll. avec Jean-Louis Bédouin. Texte de Benjamin Péret.
Quetzalcoatl, le serpent emplumé
Ni d’Eve ni d’Adam
(télévision)

Il a publié :
Le Centaure inoxydable. Ed. Surréalistes.
Conseil de nuit. Enquête,  communication. Ed. Surréalistes.

Inventeur du jeu des Contraires.

A participé aux revues :  Médium, la Brèche, l’Archibras.

Autres expositions collectives : au Ranelagh, Le Collage surréaliste, la Peinture surréaliste au Triskèle (1978).

Autres amis surréalistes participant ou non aux activités collectives :

Jean-Christophe Belotti : né en  1972. Vit à Villemomble (93). Poète, photographe, collagiste.

Rejoint le mouvement surréaliste en 1991.

A participé à la revue AS (1996-1997).

Expositions collectives : Terre intérieure, Sacrilège

Exposition individuelle : à La belle lurette (Paris) – 1998

A publié :
Le Lampadophore – La Maison de verre.

Gabriel Derkevorkian : né en 1932. Vit en banlieue parisienne. Rejoint le mouvement surréaliste dans les années soixante. Peintre.

Nombreuses expositions personnelles notamment : à la galerie Pleine marge (Paris 1989), Carole Brimaud (Paris 1990), l’Or du temps (Paris 1998)

Expositions collectives,  notamment l’Ecart absolu (Paris 1965), A phala, (Sao Paulo 1967), le Principe de plaisir (Prague 1968),  Armes et bagages (Lyon 1975), le Collage surréaliste, La Peinture surréaliste, Terre intérieure (Paris 1993).

“ Comment “ être présence à l’absence ”, selon la belle formule de Maurice Blanchot, quand on réalise que cette “ absence ” n’est qu’un masque donnant l’illusion rassurante du vide où, a contrario, c’est une formidable peuplade – sauvage et affûtée- qui se tient aux aguets derrière les buissons de l’inconscient prête à bondir au grand jour dès le premier signe ? ” Alain Joubert

Emmanuel Fenet : né en 1969. Vit à Paris. Rejoint le mouvement surréaliste en 1990. Peintre.

A participé à la revue AS (1996-1997)

Expositions collectives : Terre intérieure,  Précipité du 111, Sacrilège.

Jean Terrossian : né en 1931 à Paris où il vit. Rejoint le mouvement surréaliste en 1961.

Nombreuses expositions individuelles et collectives dont l’Ecart absolu (Paris 1965) , A phala Sao Paulo (1967), Le Principe de plaisir (Prague 1968),Armes et bagages (Lyon 1975), Marvellous freedom (Chicago 1976), La Peinture surréalisteLe Collage surréaliste (Paris 1978), chez Carole Brimaud (Paris 1990), Terre intérieure (Paris 1993), Sacrilège (1999).

Groupe tchèque et slovaque :

Depuis les années trente les relations entre surréalistes tchèques et français ont toujours été essentielles à la compréhension de ce que voulait dire “ surréalisme ”. Pendant les années qui ont suivi la répression du mouvement de 1968 en République tchécoslovaque, les relations sont restées aussi étroites qu’il se pouvait entre le groupe de Paris et celui de Prague. Vratislav Effenberger, Ludvik Svab, Albert Marencin par leur pratique poétique comme par leurs théorisations vont être essentiels au groupe tchèque et slovaque,comme au français.

Expositions collectives depuis 1989 :

Analogon, Paris 1990, Troisième arche Prague 1991, Rêve, érotisme, interprétation, Budapest (Hongrie), 1992, Das Umzugskabinet, Hanovre (Allemagne), 1993, Z jednoho testa , Semily, Cheb (République tchèque), 1995-1996, Le Matin des magiciens ?, Prague,1997,  Invention, imagination, interprétation, Swansea (Grande-Bretagne), 1998, Svatokradez, Prague 1999.

La revue Analogon animée aussi par des non surréalistes en est à sa vingt-cinquième livraison,depuis son numéro 2 de 1990.

La galerie Gambra à Prague permet de voir toute l’année les œuvres d’un certain nombre de surréalistes.

Karol Baron . Né en 1939 à Levo¥a (Tchécoslovaquie). Rejoint le mouvement surréaliste en 1970. Peintre et créateur d’objets. Vit à Bratislava (Slovaquie). Nombreuses expositions individuelles et collectives. Gigantesque rétrospective de son oeuvre à Bratislava 1992.

Leonidas Kryvošej  : Né en 1957, vit en Moravie, rejoint le groupe surréaliste AIV en 1986. Peintre.

Roman Kubik : né en 1961 à Sternberk où il vit. Après le groupe AIV  il participe au groupe de Prague.

Alena Nádvorniková : Née en 1942 à Lipnik (Tchécoslovaquie). Vit à Prague. Rejoint le mouvement surréaliste en 1972. Vit à Prague. Poète et peintre. S’intéresse fondamentalement à l’automatisme, à l’art des médiums et à l’art brut.

A organisé l’exposition l’Art brut à Prague (1998) ainsi que celle de Vienne (Autriche) sur les relations entre surréalisme et art brut.

A publié notamment : Praha, Parizska (ed Votobia,1994), Kompoty noci, krystaly dne (ed Dauphin, 1999).

Nombreuses expositions individuelles dont une rétrospective de son oeuvre à Olomouc (1994), et une à Bratislava (Slovaquie).

Kate¥ina Pi¥osová : née en 1973 à Prost¥jov (Moravie). Vit à Prague. Dessinatrice, collagiste  poète. A participé au groupe AIV, puis au groupe de Prague, et depuis 1995 participe à toutes les activités collectives.

Martin Stejskal : Né en 1944 à Prague où il vit. Peintre, dessinateur (y compris en animation en 3D) collagiste, fait des contourages et des objets. Rejoint le mouvement surréaliste en 1968. S’occupe de cycles interprétatifs. Passionné par l’hermétisme depuis toujours. A fait des recherches sur les drogues (expérimentation notamment du LSD pour un institut de recherches en psychiatrie, un film retrace une part de ces expérimentations.

Nombreuses expositions individuelles et collectives dont Opus magnum en 1997

Jan Švankmajer : Né en1934 à Prague où il vit. Rejoint le mouvement surréaliste en 1970. Cinéaste, graveur, céramiste, fait des objets notamment tactiles, (expérimentations sur le tactilisme depuis 1974)

Cinéma :

Nombreux courts métrages parmi lesquels :
Le dernier truc de Monsieur Schwarzewald et de Monsieur Edgar 1964
Le Jardin 1968
Une Semaine tranquille à la maison. 1969
Jabberwocky. 1971
Les Possibilités du dialogue 1982
Dans la Cave 1982
Nourriture 1992

Longs métrages :
Alice 1987
Faust. 1994
Les Conspirateurs du plaisir. 1996
Otesanek (en tournage), en collaboration avec Eva Svankmajerova.

Nombreuses expositions, notamment avec Eva et le groupe tchèque et slovaque.

Eva Švankmajerová : née en  1940. Vit à Prague. Rejoint le mouvement surréaliste en 1970.  Peintre, poète, céramiste, créatrice d’objets notamment pour les films de Jan Švankmajer. Expositions collectives ou en duo avec Jan Svankmajer (Bruxelles, Prague, Sitges, Cesky Krumlov, Klatovy, Jihlava). Le livre EvaSvankmajerjan est le catalogue de ces dernières expositions.

Groupe de Leeds, et autres surréalistes anglais :

Le groupe de Leeds existe depuis 1993, mais des relations privilégiées existaient déjà avant cette date entre deux de ses instigateurs et des surréalistes anglais ou français. La revue Manticore créée en 1997 met l’accent aussi bien sur les pratiques poétiques que sur la critique sociale. D’autres publications sont des compte rendus de leurs jeux, dérives etc. Parmi elles Slight disturbances. Un jeu intitulé “ collective absence ” a d’ailleurs permis à ceux-ci comme à d’autres surréalistes isolés dans différentes villes d’Angleterre d’avoir une pratique ludique commune.

Anthony Earnshaw : Né à Leeds en 1924. Vit à Saltburn-by-sea. Peintre, collagiste, créateur d’objets et de boites, auteur également d’aphorismes et de bandes dessinées à l’humour implacable. A publié notamment : Aspects des bas quartiers (ed Camouflage, 1987). Nombreuses expositions individuelles et collectives, en Grande-Bretagne et ailleurs notamment Curioser and curioser (affiche).

Stephen Clark  :Vit à Leeds. Peintre et poéte, rejoint le mouvement surréaliste en 1994. A participé aux expositions collectives Curioser and curioser (Paris, 1995) et Sacrilège (Prague, 1999).

Rachel Fijalkowska : née en 1973 à Norwich où elle vit. Peintre, poète, photographe, crée des objets et des installations. Participation aux réseaux surréalistes anglais depuis 1995.

Participation à Curioser and curioser (Paris 1995), Exhibition (Prague 1995), Common ground (Norwich 1999) A day in paradise (Londres 1999) Radiator (Londres 1999) ;

Krzysztof Fijalkowski : né en 1962 à Guilford, vit à Norwich. Photographe et créateur d’objets, écrivain réticent. A réalisé un guide-dépliant des lieux du désir dans cette région d’Angleterre. En liaison avec le mouvement surréaliste depuis 1987, et notamment avec Peter Wood, Conroy Maddox, Anthony Earnshaw, Gherasim Luca et Michaël Richardson depuis les années 80. Musicien.

Participation à Curioser and curioser (Paris 1995), Exhibition (Prague 1995), Crime and text (Norwich 1996), Pay and display (Norwich 1997), Make up your mind (Norwich 1997), Thingy (Norwich 1998), Sacrilège (Prague 1999)

Kathleen Fox : Née en Afrique du sud, vit en Grande-Bretagne où elle avait fui l’apartheid contre lequel elle ne pouvait seule lutter. Peintre,  elle rencontre les surréalistes anglais et français (notamment Peter Wood et Conroy Maddox) au début des années 90. Dernière exposition personnelle à Prague en 1999 (en même temps qu’elle participé à l’exposition collective Sacrilège).

Bill Howe : Vit à Leeds, participe aux activités collectives du groupe de Leeds. Dessinateur, photographe et poète, il a rejoint le mouvement surréaliste en 1994. A participé aux expositions collectives Curioser and curioser ( Paris, 1995) et Sacrilège (Prague, 1999). Egalement impliqué dans des actions militantes en liaison avec des revues radicales anglaises.

Stuart Inman : photographe, peintre et dessinateur. A participé à la revue Extrance, au jeu de “ collective absence ” avec K. Cox, Sarah Metcalf et aux expositions collectives. Très lié aux surréalistes tchèques sur lesquels il a écrit de nombreux textes.

Peter Wood (1951-1999). Poète, créateur de boites, traducteur et éditeur de nombreuses revues et plaquettes liées au surréalisme ( The Moment, Hourglass…). Depuis 1976, vivait à Paris où il organisa sous l’égide de l’association Hourglass de nombreuses expositions et permis la publication de traductions en anglais de quelques poètes.

et autres “ alchimistes de la rue Pernelle ”

Alain Brühl : Né en 1952 en région parisienne. Autodidacte. Premiers collages à la fin des années 70. Expose régulièrement depuis 1995 en France et à l’étranger (Saragosse, Prague, Pilsen).  Explore aussi les univers sonores à travers le saxophone et le chant polyphonique.

Détournement d’images et d’objets

Retournement de sens, détournement des sens

Improvisation muette pour une musique libre d’images et de mots

vers une nouvelle poésie rebelle.

  CD réalisé en 2001: Nomade’s Land, par le groupe Adidgio (Alain Brühl, Bachir Mouhali, Pierre Navellou)

 

 

 

 

Sara Deguin : Vit à Paris. Photographe. En relation avec le Groupe de Paris du mouvement surréaliste depuis 1999.

Jacques Duvivier : Vit à Paris. Peintre et musicien. Expositions personnelles notamment à la galerie  l’Usine.

Georges Lem :Né en 1922. Vit à Paris. Peintre, créateur d’objets, poète. A participé aux publications Potlach..

Expositions individuelles :
Béthune, 1977
Flers-de-l’Orne, 1981
Paris, 1982, 1986, 1991
Düsseldorf 1982
 et collectives en France et à l’étranger..

Josette Exandier : Vit à Paris. Créatrice de boites. A participé aux activités surréalistes dans les années soixante-dix. 

Expositions individuelles et collectives.

Joël Gayraud : participe de la subversion sur fond de critique situationniste. Ami du groupe de Paris du mouvement surréaliste depuis 1995, il participe régulièrement aux séances de jeu. Essayiste et traducteur, il fait aussi des objets. Fondateur, avec d’autres compères de la revue Tiqqun..

Esther Moïsa : Vit à Paris. Poète et peintre. A participé à Camouflage, Le Château-lyre, Hôtel Ouistiti. Participe à  S.U.RR, Les décharnés sentimentaux etc.

“ Frisson bleu, Esther Moïsa se rencontre le plus souvent seule ou en compagnie d’autres réfractaires. Son oeuvre, eau de vie brûlante, ravage les avenues de la servitude volontaire, exalte le miracle de l’amour fou ” MDM

A publié notamment :
Gol-glotta. Vrac
La Pythie poitrinaire . Camouflage
Arpèges et trophées.  Camouflage
L’Impasse aux échos. Camouflage
Variations saisonnières.

Expositions personnelles et collectives, notamment à la Mouette rieuse, à l’Usine, à Paris.

Jean-Pierre Paraggio : Vit à Paris. Peintre, dessinateur, collagiste, créateur d’objets, il a été l’un des fondateurs de la revue La Mort n’existera jamais. Expositions individuelles à Paris, Genève et quelques expositions collectives. Edite la collection l’Umbo. Publie régulièrement la feuille “ ça fait trois fois que je le dis ” en soutien à Antoine Soriano.

Martine Roux-Lequenne : fait des collages. En relation avec le groupe de Paris du mouvement surréaliste depuis le milieu des années 90

Saaf  : née en Kabylie, vit en banlieue parisienne. Autodidacte au féminin elle expose depuis 1996. Issue d’une triple culture, elle se veut plurielle. Chez elle tout est prétexte à peindre pour faire partager rêves éveillés et voyages insolites où la certitude est versée dans l’oubli, mais où le doute a toute sa place. Récente rencontre avec le mouvement surréaliste.

Barthélémy Schwartz  : Né en 1964 à Vitry sur Seine. Dessinateur, graveur et collagiste, auteur également d’essais critiquant l’art contemporain d’économie mixte, publiés notamment dans les revues Ab Irato et l’Oiseau-tempête, dont il est l’un des animateurs.

Sasha Vlad : Né en Roumanie en 1954 , Vit à San Francisco. Poète, traducteur et collagiste, inventeur du dépliage.

Art immédiat (voir dossier particulier)

Bruno Montpied né en 1954, peint depuis les années 70. Peintre autodidacte il s’est toujours passionné pour ce que l’on appelle l’art brut, l’art populaire, l’art naïf, les singuliers de l’art, l’art des fous, des médiums etc. (cf. texte extrait de sa revue l’Art immédiat). Proche du mouvement surréaliste il participe par “ la Chronique du Sciapode ” à la revue S.U.RR.

Il a exposé à la Halle Saint-Pierre, à la galerie l’Usine à Paris, au site de la Création franche à Bègles (qui possède quelques unes de ses œuvres), à Tanlay, à Laval.

Artistes choisis par Bruno Montpied :
Pierre Albasser
Kathie A. Halpin
Noël Fillaudeau
Jean-Louis Le Cerisier
Delphine Ganvey
Hérold Jeune
Antonio Lavall
Monique Le Chapelain
Pierre-Louis Martin
Maugri
Gaston Mouly

Une œuvre commune de Bruno Montpied et Petra Simková

Quelques peintures de Bruno Montpied

Diverses œuvres d’anonymes